jeudi, 29 juin 2017|

2 visiteurs en ce moment

 

Création de l’observatoire du DGEAF de l’Aube

L’observatoire partenarial que la Direction départementale de l’Equipement et de l’Agriculture souhaite mettre en place doit répondre à l’ambition de caractériser les territoires, d’identifier les enjeux et les perspectives, enfin d’apporter les réponses qui leur soient adaptées.

Pour répondre à cette ambition, le groupement RCT/Siter propose la mise en place d’un Observatoire appuyé sur un Système d’Information Territorial. Outil d’analyse au service des acteurs locaux, ce Système d’Information territorial (SIT) est un support efficace de gestion de l’information qui permet
-  de collecter, sauvegarder, trier, structurer des données,
-  de localiser et cartographier par le géo référencement l’information
-  de traiter à la fois des données quantitatives et qualitatives,
-  de produire des analyses dans une interface unique et simple d’utilisation, accessible aux partenaires via un extranet

La mise en place d’un document et d’un observatoire pérennes et évolutifs

Un observatoire a la particularité de devoir être « durable » tout en restant modifiable et adaptable à un nouveau contexte et de nouvelles améliorations. Pour cela, RCT/Siter met l’accent sur les principes techniques suivants :

-  Garantir la pérennité de l’observatoire implique de veiller à sa capacité à être utilisé par tous. L’articulation des indicateurs et l’interface veilleront à être claires, « instinctives » et ergonomiques.

-  La pérennité passe aussi par la facilité à actualiser les données. L’interface veillera à faciliter l’enregistrement des données d’entrée et ces dernières seront choisies avec précision, au regard de leur pertinence mais aussi de leur caractère actualisable (facilité à trouver les données, fiabilité des données, périodicité d’actualisation…).
-  L’observatoire devra être évolutif : il devra autoriser l’inscription de nouveaux indicateurs et cartes et l’annulation d’éléments existants. En quelque sorte, les indicateurs eux-mêmes devront être évalués et répondre de leur pertinence et de leur caractère actualisable…

La pérennité du DGEAF et de l’observatoire tiendront également dans la capacité des acteurs à poursuivre collectivement la démarche engagée, de manière à renouveler les indicateurs, actualiser les enjeux, et ainsi être en mesure d’alimenter sur la durée l’observatoire.

 
A propos de SITER - Concepteur de Systèmes d’Informations pour le pilotage et la décision
Fils de nouvelles RSS
Thèmes